L'AVENTURE, C'EST L'AVENTURE !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE GRIMOIRE

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: LE GRIMOIRE   Lun 7 Déc - 14:51



Prière de ne laisser vos commentaires qu'à la toute fin du récit.


Dernière édition par Admin le Lun 7 Déc - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leseuil.forumactif.fr
efrim

avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: chapitre 1   Lun 7 Déc - 15:17

CHAPITRE 1: PREMIERE NEIGE




C'était durant l'hiver 1989, nous revenions , mon associé et moi d'une vente privée à Detroit. La vente nous avait été soufflé par un acheteur roumain, un type énorme , un putain de buffle même. La probabilité que le livre mis en vente soit un faux était énorme mais bon un collectionneur préfère ça plutôt que de rien avoir du tout, c'est une question de nombre de tranches ou de sexe au choix.

Voilà 5 ans que je fais ce boulot en freelance et si aujourd'hui je suis devenu si bon c'est grâce à O’connell, c'est lui qui m'a remis dans les rails après avoir quitté le BPRD, il a toujours veillé sur moi comme un père l'aurait fait. depuis la mort du professeur Brom ça commençait sérieusement à merder là-bas. Maintenant c'est à Manning de poursuivre l'œuvre du professeur, dommage qu'il en soit incapable.

La premier fois où j'ai rencontré John O’connell c'était en 42, c'est lui qui est venu me cherché avec Brom à la sortie de ce train tout droit sorti de la bouche du diable. Un wagon entier pour 2 enfants: moi et Elisa. Encore aujourd'hui je me demande comment tout ceci à pu être organisé. Apparemment il y aurait eu un accord entre l'armée U.S et le commandant du camp de Sachsenhausen Otto Koch.

Le coup de fil de l'inspecteur Monahan sur la mort de John à été un choc, Béatrice doit morfler, il faut que j'aille sur place, quelque chose pue dans cette histoire.
O’connell m'avait appelé 2 jours avant il disait avoir trouvé "le grimoire,"il voulait que je vienne pour l'aider avec son vieille ami Giuseppe Antonelli. Je paris ma mère sur un cambriolage,..en même temps j'ai plus de mère depuis longtemps.

Je traverse new York par la 18eme, la neige recouvre les trottoirs autours de moi redonnant un semblant de pureté à cette ville violente et sublime. Les élection sont dans quelques mois, cet abruti de Dinkins va préparer le terrain pour Giuliani et à ce moment là je voudrais pas être à la place d' un black à new York. La voiture c'est bien , t'as le temps pour tout rassembler, les bonnes et les mauvaises idées, la plus part de celle-ci me mène directement en taule,...même les bonnes. ça fait un moment que je ne vis que pour me venger , un réflexe dut aux camps je présume.

La maison de O’connell domine l'East River à l'écart de l'agitation citadine. C'est une bâtisse de deux étages en briques brunes au cachet ancien. En sortant de la voiture , la première chose qui me frappe c'est ces cordons jaunes qui volent un peu partout et derrière un body bag juste devant l'entré de la maison. Béatrice n'est pas encore arrivée ca me donne juste le temps de faire mon petit numéro . J'ai appris quelques tours de passe-passe durant mes années de service au BPRD: hypnotisme,baratin, suggestion mental, appelez ca comme vous voulez. L'inspecteur chargé de l'affaire, Franck Monahan, est un grand type costaud à la calvitie naissante et au costume gris froissé. Je connais ce genre de mec par cœur: divorcé, 2 ou 3 gosses pour faire durer le mariage et des dettes par dessus la tète, le type de gars qui a peur de ses supérieurs (les derniers à pouvoir en rajouter une couche).Je lui fait la totale avec FBI, coup de fil au commissaire et tout le merdier qui va avec,...j'aime bien ce genre de mec, ils savent quand il faut rester à leur place.


Selon les premiers résultats de l'enquête, le crime a eut lieu la veille entre douze et quinze heure. John O’connell a été tué par balle dans une tentative de cambriolage. Le corps a été découvert vers 15h. Le voleur a entièrement fouillée la maison et saccagée la bibliothèque avec un soin tout particulier. Il semble pourtant qu'aucuns objets de valeurs n'aient disparus.La piste du livre était donc la bonne...le légendaire "grand grimoire".

Au treizième siècle, le pape Honorius III fit entreprendre la rédaction d'un traité occulte destiné à démasquer les serviteurs du Mal en analysant et détournant leurs pratiques de magie noire. La rédaction de l'ouvrage connu sous le nom de "Grand Grimoire" coïncida avec l'avènement de l'Inquisition en 1215. "Vouloir comprendre le Mal c'est faire un pas vers lui". Le vieil adage se vérifia une fois de plus. Le Grand Grimoire ne fut jamais terminé. Le dominicain attaché à sa rédaction devint complètement fou et Honorius III prétendit nantir de la caution papale les sorciers, nécromanciens et autres jeteurs de sorts. Il semble que le lien entre l'Eglise et les Ténèbres ne fut jamais aussi étroit qu'à cette époque troublée. L'Inquisition commençait à commettre les horreurs qu'on lui connaît tandis que le livre disparaissait mystérieusement à la mort d'Honorius III en 1227.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE GRIMOIRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» 40k Mini-Tournoi 2 VS 2 :: Samedi 5 février au Grimoire
» [Quête] Le Grimoire de Giapardi - Acte 1
» section grimoire:interdit au eleves...
» Grimoire Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE SEUIL :: NEPHILIM :: Previously On-
Sauter vers: